Autres Langages | Accueil | Actualité | Environnement | Archive | Calendrier des Evenements Liens | A Propos de MIL

Une délégation latino investit la mission du Chili

Courrier Christophe Koessler - 7-04-2006

La solidarité avec le peuple Mapuche grandit encore à Genève. Une vingtaine de militants chiliens, boliviens, colombiens et suisses ont été reçu hier par l'ambassadeur du Chili à Genève, Juan Martabit. Ils ont réclamé la libération de quatre prisonniers mapuche en grève de la faim depuis 25 jours, condamnés récemment à dix ans de prison pour avoir incendié un terrain appartenant a une entreprise forestière, en vertu de la loi antiterroriste promulguée sous Pinochet.

« Non seulement il n'y a aucune preuve contre eux, mais la loi antiterroriste est inapplicable dans ce cas», assure Hayin-Ray Antileo, membre mapuche du collectif genevois de soutien aux grévistes. Qui veut pour preuve le jugement postérieur du même tribunal: « Deux autres coaccusés, j ugés plus tard pour la même affaire, avec les mêmes pièces à conviction, ont été relaxés par un autre juge pour ces deux motifs», assure-t-elle.

L'ambassadeur a répondu ne pas avoir eu connaissance de ces cas. Mais a promis de transmettre la lettre destinée à la nouvelle présidente socialiste Michelle Bachelet. II a néan moins estimé que la loi devait être appliquée et a martelé que le Chili avait fait de grands pro grès ces dernières années en ce qui concerne la situation des Mapuche, notamment grâce à la distribution de terres. Ce que réfutent les militants: «  Ils ont donné des terres peu fertiles pour déplacer les Mapuche. Et continuent de réprimer la lutte légitime de notre peuple », affirme Mme Antileo.

Haut de page