Autres Langages | Accueil | Actualité | Environnement | Archive | Calendrier des Evenements Liens | A Propos de MIL

La communauté Pillan Mahuiza

La communauté Pillan Mahuiza se trouve à Corcovade dans la province de Chubut, en Patagonie (Argentine).

Nous avons constitué la communauté en nous réappropriant 150 hectares de terres, que détenait la police provinciale, et qui appartenaient précédemment à une communauté Mapuche. Celle-ci fut violemment décimée, son cimetière profané et ses terres usurpées en 1939.

La réappropriation de ces terres a eu lieu le 24 décembre 1999, dans l'intention de former une communauté où renforcer la culture Mapuche et créer des liens de solidarité vers les secteurs non-indigènes.

Depuis l'occupation, nous devons résister à une continuelle persécution policière et affronter la complicité perverse d'autres institutions, comme la municipalité, le tribunal de paix et la compagnie d'électricité qui appuient l'attitude de la police. La compagnie, par exemple, refusait de nous fournir de la lumière, arguant que nous étions des intrus. Nous avons néanmoins réussi à gagner cette petite bataille et obtenu l'électricité.

Récemment nous avons rencontré les fonctionnaires de la Province, mais, jusqu'à aujourd'hui, l'Etat n'a pas statué sur la concession du titre de propriété des territoires de la Communauté. Au contraire, il protège la police locale qui est venue abattre nos arbres centenaires, nous soustrayant une importante ressource.

Nos enfants doivent parcourir 30 Km chaque jour pour se rendre à l'école, trajet plutôt difficile en hiver, vu les chutes de neige considérables dans la Cordillère des Andes.

Pillan Mahuiza est proche d'autres communautés Mapuche, comme Cerro Centinela (7 km), Corcovado (10 km), Carrenleufu (25 km), Lago Rosario (45 km), et Sierra Colerada (50 km). Nous réalisons avec elles un travail d'intensification de l'identité Mapuche, de concertation lors de conflits et de réappropriation de terres.

Nous, Pillan Mahuiza, pensons qu'il est nécessaire de travailler la terre, de rétablir l'équilibre que notre peuple a toujours maintenu avec la biodiversité et de retrouver notre sagesse ancestrale, en particulier notre spiritualité.

A cette fin nous menons plusieurs activités, organisons des assemblées et des cérémonies. Il y a peu, nous avons mis sur pied un camp pour rapprocher les enfants des différents arts et cultures de notre peuple : fabrication d'objets en argile et en tissu, utilisation d'instruments musicaux traditionnels, danses, chants, fables sur notre cosmovision.

Nous essayons également de favoriser l'échange entre les communautés, comme forme de développement, que notre peuple a toujours perpétué.

Nous voulons joindre un développement autonome à l'autosuffisance économique, sans dépendre de l'assistance de l'Etat.

Nos principales activités sont :

L'Agriculture organique : Nous émettons des doutes quant à l'économie par l'élevage du bétail, parce qu'il appauvrit notre peuple et provoque la désertification du sol. Nous sommes favorables au potager familial, aux serres communautaires et aux cultures organiques.

Tourisme ethnique : Nous sommes pour un tourisme solidaire qui s'intéresse à notre culture, respecte la nature des lieux et appuie la lutte de notre peuple. Nous voulons enseigner nos arts, notre médecine et notre cosmovision.

Instruction indépendante : Nous constatons que l'instruction officielle est totalement étrangère à notre façon de voir la vie. La culture argentine refuse de nous reconnaître comme peuple vivant et ment à nos enfants à propos de l'histoire de la nation Mapuche. Nous désirons développer des espaces de formation afin de leur transmettre la connaissance héritée de nos aïeuls. A cette fin, nous préparons du matériel didactique destiné aux enfants, comprenant la base de notre éducation.

Enfin, Pillan Mahuiza est un projet social qui :

  • a comme but une nouvelle forme de relation entre le peuple Mapuche et la société non-indigène
  • est en conflit avec l'état argentin, principal oppresseur du peuple Mapuche
  • soutient la lutte pour le territoire et la gestion de ressources
  • cherche l'indépendance économique
  • se propose comme expérience de lutte
  • veut à travers la pratique, ouvrir de nouvelles possibilités pour réfléchir de manière critique et proposer des alternatives concrètes à l'injustice.

Pour l'autonomie, le territoire, la justice et la liberté !

Marici weu !!! Dix fois nous vaincrons !!!

Marici weu !!! Dix fois nous vaincrons !!!

Qu'ai-je à faire avec la communauté Pillan Mahuiza ?

Depuis des années, je soutiens, avec un groupe de camarades d'Italie et d'Argentine, les luttes du peuple indigène des Mapuches, au sud de l'Argentine et du Chili.

Les Mapuches luttent de façon radicale pour la réappropriation de leurs terres, de leur culture, de leurs droits de survivre et de se développer comme peuple. Ils luttent contre l'Etat argentin et chilien, héritiers du colonialisme, qui veulent arracher ce qui leur reste d'autonomie et leurs dernières ressources naturelles.

Avec la diffusion mondiale de mon histoire (entre autres par un livre), des liens très étroits avec des jeunes Mapuches parmi les plus radicaux se sont créés, ainsi qu'une compréhension de la part des paysans et paysannes Mapuches, surtout les plus âgés qui comprennent bien, par leur expérience, la valeur et la nécessité de l'action directe contre l'Etat et l'économie capitaliste.

Une messagère du peuple Mapuche, mère de quatre enfants, qui lutte activement depuis 1992 contre le patriarcat, l'exploitation de l'Etat et de l'économie, a abandonné la villa en 1999. Avec des frères et des sours Mapuches et des camarades anarchistes non-Mapuches, ils ont réoccupé les terres de Pillan Mahuiza, pour y bâtir une communauté et continuer la lutte Mapuche de manière plus entière.

Ils m'ont invité à les rejoindre afin de vivre avec eux et de contribuer à la formation de la communauté. Une perspective que nous prenons en considération, ma compagne et moi-même, malgré les obstacles Mes camarades et moi-même, nous nous sommes demandé comment manifester notre soutien à cette communauté et à son entourage de façon pratique.

Nous avons appris qu'un des besoins les plus urgent était l'achat d'un couple de bufs, qui coûte environ 1500 dollars en Argentine. Ces boeufs leur serviraient pour travailler la terre et s'approcher ainsi de l'objectif d'autosuffisance durable de façon déterminante.

Si vous considérez sensé et possible de contribuer à la récolte de cette somme, nous vous prions d'envoyer les éventuels dons au camarade Stefano, qui transmettra la somme aux camarades de Pillan Mahuiza.

Je souligne que les camarades de Pillan Mahuiza ont toute ma confiance, fondée sur une solidarité militante de plus de 10 ans.

Des photos et une vidéo de la communauté Mapuche vont arriver, que Stefano enverra à celles et ceux qui sont intéressés ; il pourra aussi donner des informations complémentaires.

Si la somme récoltée dépasse les 1500 dollars, elle sera de toute façon envoyée au Pillan Mapuche pour d'autres besoins.

Marco Camenisch

_______________
source: Scil'baro

 

Haut de page